La bientraitance des aînés : un enjeu de société

La bientraitance des aînés : un enjeu de société

L’Alma France estime que dans l’Hexagone, 5% des personnes de plus de 65 ans et 15% des plus de 75 ans, soit 600 000 personnes en tout, subiraient une forme de maltraitance. L’idée est donc d’institutionnaliser le concept de bientraitance, une démarche qui vise à promouvoir le bien-être de la personne âgée en gardant à l’esprit le risque de maltraitance.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit la maltraitance des personnes âgées comme « un acte unique ou répété, ou l’absence d’intervention appropriée, dans le cadre d’une relation censée être une relation de confiance, qui entraîne des blessures ou une détresse morale pour la personne âgée qui en est victime ». Celle-ci peut se manifester de différentes manières : violences physiques, sexuelles, psychologiques, morales ou encore sous forme de négligence ou de tentatives d’extorsion d’argent, à domicile comme en institution.

Comment généraliser le concept de bientraitance ? Où en est-on aujourd’hui ? Quelles sont les mesures prises à souligner ? On vous en dit plus.

Bientraitance en établissement : des progrès à souligner

2 femmes, l'une jeune, l'autre âgée sont assises sur un banc. La plus âgée semble évoquer des souvenirs les 2 mains sur sa canne, la plus jeune regarde son aînée en souriant.
Discussion entre une aide-soignante et une résidente : un bel exemple de bientraitance !

Dans ses prémices, la bientraitance s’est d’abord penchée sur les jeunes enfants et leur accueil en institution pour une longue durée. Rapidement, elle s’est étendue à d’autres personnes en « difficulté », comme les personnes en situation de handicap et les personnes âgées. La notion de bientraitance est aujourd’hui courante, mais ceci n’a pas toujours été le cas.

Ban Ki-Moon adressait d’ailleurs il y a quelques années un message dans un discours officiel pour alerter sur la maltraitance, invitant notamment le monde entier à « faire preuve d’une plus grande détermination et à redoubler d’efforts pour éliminer toutes formes de violences et de mauvais traitements contre elles ».

Fort heureusement depuis, les choses ont évolué dans le bon sens. Les professionnels des établissements sont davantage engagés dans la démarche d’auto-évaluation de leurs pratiques et des états des lieux des pratiques de bientraitance sont réalisés.

Ces derniers soulèvent une amélioration importante des pratiques concourant à la bientraitance et à la qualité de vie des personnes âgées et des progrès des équipes à l’accueil des personnes (en moyenne par établissement, 61% des nouveaux résidents ont bénéficié d’une visite préalable de l’établissement avant leur arrivée dans EHPAD – source : Anesm).

Pour permettre aux personnes de prendre rapidement leurs repères, on note également une volonté de personnalisation de l’accueil : possibilité d’aménager sa chambre, présentation aux autres résidents, petite attention de bienvenue… Afin de réduire les risques, des actions de prévention et des animations sont mises en place, à l’instar des activités de Tous en Tandem qui favorisent le maintien de l’autonomie des résidents et les liens intergénérationnels.

Une commission sur la bientraitance des personnes vulnérables

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées, ont récemment installé une “Commission de promotion de la bientraitance et de lutte contre la maltraitance” des personnes vulnérables.

Celle-ci “s’attache à proposer des mesures de protection en direction des personnes vulnérables en raison de leur âge ou d’un handicap”, explique le communiqué de presse du gouvernement. Elle se charge aussi de faire des propositions sur le risque de maltraitance dans tous les lieux de vie, à domicile ou en établissement.

Cette Commission « doit permettre d’améliorer la connaissance d’un phénomène longtemps tabou, faciliter le repérage, le signalement et le traitement de situations de maltraitance, promouvoir la bientraitance et l’accompagnement des acteurs dans le quotidien. Elle veillera notamment à promouvoir la pleine représentation et l’expression des personnes concernées » et proposera une définition commune de la bientraitance, et les moyens et mesures pour l’inscrire dans une prise en compte de qualité des personnes vulnérables ». Une affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Mentions légales
www.tousentandem.com

Le site est édité par Tous en Tandem, n° de SIRET 839 728 623 R.C.S Nanterre, siège social 26, rue de la Justice, 92310 Sèvres

L’adresse email de contact est : contact@tousentandem.com et le numéro de téléphone est : 06 58 04 28 29

La Directrice de la publication est Madame Alexandra de Saivre.

Le Site est hébergé par la société OVH, société par actions simplifiée enregistrée au RCS de Lille Métropole sous le numéro 424 761 419 au capital de 10 069 020 € dont le siège social est situé 2, rue Kellermann 59100 Roubaix, France.

Webmaster (conception/réalisation) : www.marieherbreteau.com

 

Conditions générales d’Utilisation du site internet www.tousentandem.com

Dernière mise à jour : 13 mars 2018


ARTICLE 1 : Objet

Les présentes conditions générales d’utilisation « CGU » ont pour objet d’encadrer les modalités de mise à disposition du site accessible à l’adresse www.tousentandem.com (le « Site ») et leur utilisation par l’utilisateur (l’« Utilisateur »).

Les CGU doivent être acceptées par tout Utilisateur souhaitant accéder au Site. Elles constituent le contrat entre le Site et l’Utilisateur. L’accès au Site par l’Utilisateur signifie son acceptation des présentes conditions générales d’utilisation.


ARTICLE 2 : Mentions légales

Le Site est édité par Tous en Tandem (la « Société »).

La Directrice de la publication est Madame Alexandra de Saivre.

Le Site est hébergé par la société OVH, société par actions simplifiée enregistrée au RCS de Lille Métropole sous le numéro 424 761 419 au capital de 10 069 020 € dont le siège social est situé 2, rue Kellermann 59100 Roubaix, France.


Article 3 : Accès

Le Site est accessible gratuitement en tout lieu et en tout temps à tout Utilisateur ayant un accès à Internet. Tous les frais supportés par l’Utilisateur pour accéder au service (matériel informatique, logiciels, connexion Internet, etc.) sont à sa charge.

La Société met en œuvre tous les moyens mis à sa disposition pour assurer un accès de qualité. Il ne s’agit que d’une obligation de moyens.

Tout événement dû à un cas de force majeure ayant pour conséquence un dysfonctionnement du réseau ou du serveur n’engage pas la responsabilité de la Société.

L’accès au Site peut faire l’objet d’une interruption, d’une suspension, d’une modification sans préavis pour une maintenance ou pour toute autre opération. L’Utilisateur accepte et reconnaît qu’aucune indemnisation suite à l’interruption, à la suspension de l’accès au Site n’est due.


ARTICLE 4 : Propriété intellectuelle

Les marques, logotypes, signes et tout autre élément du Site appartiennent à la Société et ne sauraient être librement reproduits par un .

L’Utilisateur s’engage à ne reproduire aucun des éléments du Site en ce compris l’ensemble des images reproduites sur le Site.


ARTICLE 5 : Données personnelles

La Société assure à l’Utilisateur une collecte et un traitement d’informations personnelles dans le respect de la vie privée conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.

Les données collectées par la Société ne seront utilisés qu’en relation avec la mise en œuvre des services proposés par la Société et ne sauraient être utilisées à d’autres fins.

En outre, l’Utilisateur est informé que la Société est susceptible d’utiliser des cookies pour permettre un meilleur fonctionnement du Site.


ARTICLE 6: Responsabilité

Les informations diffusées sur le Site sont réputées fiables. Toutefois, la Société ne saurait en garantir la fiabilité.

L’Utilisateur assume seul l’entière responsabilité de l’utilisation des informations et contenus du présent Site.

La responsabilité de la Société ne peut être engagée en cas de force majeure ou du fait imprévisible et insurmontable d’un tiers.

En outre, la Société n’assume aucune responsabilité quant à d’éventuels liens vers d’autres sites.


ARTICLE 7 : Blog et modération

La Société met à disposition des Utilisateurs un espace de blog dans lequel ces derniers peuvent publier des commentaires.

Les Utilisateurs sont informés que la Société peut procéder à la modération des commentaires concernés et publiés sur le Site.

En outre, les Utilisateurs cèdent à la Société l’ensemble de leurs droits de propriété intellectuelle sur les commentaires et autres publications pour toute la durée de protection des droits de propriété intellectuelle en question dans le monde entier et ce, sur tout support, tout format et toute fin.

Plus particulièrement, cela concerne le droit de reproduction, d’utilisation, de traduction, d’adaptation, de correction.

La charte du Tandémien, de la Tandémienne

En intégrant la communauté de Tous en Tandem, chacun s’engage auprès :

Pendant les animations, je m’engage à

  1. Bienveillance : je suis à l’écoute de chacun et patient envers chacun
  2. Empathie : je suis attentif à chaque personne présente pendant l’animation
  3. Enthousiasme : je cherche à créer une cohésion et un esprit d’équipe
  4. Ponctualité : je respecte les horaires
  5. Interactivité : je cherche à développer une interactivité forte avec et entre les résidents

Le non-respect de cette charte entraînera la suppression de votre compte Tous en Tandem.