Actualités

Ateliers culturels, interactifs et intergénérationnels

TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC SUR L’IMPACT POSITIF DE NOS ATELIERS

Accueil » Le blog » Notre Interview avec Marie de Hennezel

Notre Interview avec Marie de Hennezel

2 Déc, 2021 | Le monde d’aujourd’hui, Le quotidien des seniors

Marie de Hennezel

Marie de Hennezel : “La génération qui va arriver dans 10 ans dans les résidences services seniors sera beaucoup plus exigeante sur le respect de ses envies”. 

Marie de Hennezel

Marie de Hennezel est reconnue pour son engagement envers l’amélioration des conditions de la fin de vie et contribue au changement de l’image dans notre société du vieillir et du grand âge.

Alexandra de Saivre

Alexandra de Saivre, la fondatrice de Tous en Tandem, l’a rencontrée pour échanger autour des seniors d’aujourd’hui et des relations que nous entretenons avec eux. Dans cet entretien, Marie de Hennezel décrypte leurs besoins et leurs attentes à venir. 

A.S. : Le bien vieillir est-il un sujet facilement abordé selon vous dans les résidences services seniors ?

M.H. : Dans des résidences services seniors, j’avais mis en place un parcours que j’avais intitulé “L’aventure de vieillir” pour présenter le sujet de manière positive. Je voulais mettre en avant le fait que vieillir est une sorte de renouveau : on apprend des choses nouvelles sur soi et sur les autres, on ouvre son cœur et son esprit. La vieillesse n’est pas juste une diminution. On vit les choses différemment et beaucoup de personnes très âgées disent que cette période de vie vaut le coup d’être vécue. 

Marie de Hennezel

A.S. : Que se passe-t-il selon vous dans la tête des seniors d’aujourd’hui. Quels sont leurs besoins et en quoi ont-ils changé ? 

M.H. : Pour moi, vieillir dignement pour une personne âgée, c’est pouvoir conserver le sentiment d’être soi. Elle ne veut donc pas être infantilisée, que l’on fasse les choses à sa place, mais avec elle, car elle est parfaitement capable de dire ce qui lui convient ou pas. 

On voit bien que pour les personnes nées dans la génération d’après-guerre  – et j’en fais partie – ne vieillissent pas tout à fait de la même manière que leurs parents.

Cette génération veut être actrice de sa vieillesse. Elle ne veut pas être l’objet de soins et se sent beaucoup plus responsable que la génération précédente. 

Marie de Hennezel

A.S. : Qu’est ce qui différencie la génération d’après-guerre dont vous parlez des générations précédentes ? Dans quel contexte vieillit-elle ?

M.H. : Nous savons que ce n’est pas l’Etat qui va s’occuper de la dignité de vieillir. On l’a constaté récemment avec l’abandon de la loi Grand Âge qui a mis à jour un arbitrage financier. Nous savons donc qu’il n’y aura pas d’argent investi dans l’amélioration de la fin de vie. Une fin de vie qui s’étale parfois sur un temps très long. Cela nous renvoie donc à notre propre responsabilité : on doit tout faire pour garder son autonomie physique et intellectuelle le plus longtemps possible. La génération des seniors d’aujourd’hui travaille donc à bien vieillir, car finalement, cela ne va pas de soi. 

Marie de Hennezel

A.S. : Quelles sont ses relations avec les générations plus jeunes ?

M.H. : si ette génération travaille à bien vieillir, c’est aussi une manière pour elle de ne pas peser sur la génération des plus jeunes.

Nos enfants et petits-enfants nous demandent qu’une seule chose, c’est que l’on soit heureux dans notre grand âge. C’est donc presque un devoir d’aller vers ce qui nous rend heureux : la nature, la lecture, la musique, les relations amicales. Je veux donner de l’énergie à ce qui me rend heureux et non plus tourner en boucle mes plaintes.

C’est ça le travail des seniors d’aujourd’hui : mettre de l’énergie au bon endroit. D’ailleurs, selon moi, la génération qui va arriver dans 10 ans dans les résidences services seniors sera beaucoup plus exigeante sur le respect de ses envies. 

Marie de Hennezel

Tous en Tandem vous accompagne avec des ateliers tournés vers la prévention et le lien intergénérationnel avec des étudiants engagés au bonheur des seniors pour le bien-vieillir !

Depuis plus de 3 ans, notre expérience quotidienne auprès des seniors nous montre tous les bénéfices que leur apporte la relation intergénérationnelle au cœur de nos séances culturelles : les seniors retrouvent de l’énergie, reprennent confiance en eux et se sentent utiles.

L’encadrement des Tandémiens et la régularité de leur présence auprès des aînés sont les deux facteurs indispensables pour que cette relation ait un impact positif sur le bien-être des seniors.

Un impact positif sur le bien-vieillir

Le contenu de nos ateliers a été conçu et validé par des spécialistes du grand âge et pensé pour faire plaisir aux seniors. Ils favorisent la stimulation cognitive en utilisant tous les leviers spécifiques. Les sujets culturels permettent au plus grand nombre d’éveiller leur curiosité, d’apprendre et d’enrichir leurs connaissances de manière ludique.

Afin d’améliorer notre offre d’atelier et de nous adapter aux besoins des seniors, chez Tous en Tandem nous avons lancé les Créatifs et les Escapades.

Vous pourriez aussi aimer