Actualités

Ateliers culturels, interactifs et intergénérationnels

TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC SUR L’IMPACT POSITIF DE NOS ATELIERS

Accueil » Le blog » La robotique et la domotique au service du maintien à domicile

La robotique et la domotique au service du maintien à domicile

3 Août, 2021 | Le monde d’aujourd’hui

Vieillir à domicile n’est plus une tendance, mais un fait établi. En effet, l’autonomie  des seniors est non seulement un enjeu de santé publique, mais également un marché florissant pour les entreprises de la Silver économie. A ce titre, de nouvelles solutions apparaissent, qu’il s’agisse de services à la personne,  d’objets connectés, de domotique et même de robotique.

Vous souhaitez lire plus d’articles de ce type ? RDV sur le Blog Tous en Tandem ou abonnez vous à notre newsletter !

La robotique pour assister le quotidien des aînés

Selon une étude de l’University College of London, la solitude et le manque d’interaction sociale (incluant la famille et les amis) peuvent réduire l’espérance de vie. Les robots peuvent pallier cette forme de solitude puisqu’ils sont, pour certains, capables d’assister des personnes dans leurs tâches quotidiennes. Ils pourraient se démocratiser d’ici quelques années. Focus sur les plus connus du secteur.

Robot Nao

Nao

Nao, créé en 2006 par Aldebran Robotics, offre des services d’assistance physique et d’assistance cognitive aux seniors. Il vérifie notamment la prise de médicaments, détecte les mouvements anormaux (comme les chutes) et prend contact avec l’entourage ou un médecin en cas de problème.

Romeo

Nao n’est encore qu’un prototype mais Romeo, son grand frère, est en développement. Celui-ci ressemblera encore plus à un humain avec son mètre soixante. Il pourra se pencher, soutenir une personne et même la relever.

Buddy

Buddy a été imaginé par Blue Frog Robotic. Il mesure 60 centimètres de haut et peut transmettre de nombreuses émotions grâce à l’écran qui lui sert de visage. Il peut également jouer au scrabble, raconter des histoires ou encore jouer de la musique. Mais surtout, il est capable de reconnaître une boîte de médicament, de détecter de la fumée ou encore une chute.

Sam et Samy

Sam et Samy, développés par RoboCARE Lab, sont quant à eux des robots design et discrets chargés de la télésurveillance des personnes à domicile et de la mise en contact avec les proches et/ou amis.

Paro

Sous forme de petit phoque, le robot Paro à vocation socio-pédagogique a été pensé et développé à partir de 1993 dans l’espoir de venir en aide aux personnes atteintes d’Alzheimer. Il parvient à obtenir une stimulation cognitive remarquable chez le patient. Sa robustesse le rend assez résistant en cas de maltraitance involontaire du patient qui l’utilise.

C’est désormais certains, les robots peuvent favoriser le maintien à domicile des aînés et aider à la réalisation des actes élémentaires (comme la communication avec la famille, l’hygiène corporelle, l’alimentation, la mobilité, les tâches ménagères, courses, le rappel de prise de médicaments…), en complément des services proposés aujourd’hui, comme la domotique.

La domotique pour mieux vieillir à domicile

Secteur prometteur dans le cadre du bien-vieillir à domicile, la domotique s’appuie quant à elle sur un ensemble de technologies consistant à automatiser les fonctions du logement, via l’électronique, l’informatique, l’automatisme et les télécommunications. Le concept de domotique a émergé à la fin des années 70 et certaines solutions se sont parfaitement intégrées à notre quotidien, comme l’ouverture et la fermeture de volets roulants.

Ses usages sont cependant bien plus larges aujourd’hui : détecteurs de mouvement et éclairages automatiques (pour réduire le risque de chutes), commandes de communication à distances, systèmes de contrôles d’accès (pour faciliter les interventions des aidants), dispositifs d’alarmes (anti-intrusion, incendie, détection de fuites d’eau, de gaz, de monoxyde de carbone…) ou encore mise en place de scénarios de vie.

Si l’avenir de ce marché est complexe à quantifier, à l’évidence le développement de la domotique se fera dans une logique d’accessibilité universelle et de maintien de l’autonomie.

Des seniors enthousiastes face à ces nouvelles technologies

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les seniors sont enthousiastes face à la robotique et à la domotique. Même si beaucoup voient en la robotique une aliénation de l’humain, il faut également saisir l’opportunité d’offrir à nos aînés une sensation de présence.

En 2018, le marché de la robotique d’assistance aux personnes en perte d’autonomie représenterait entre 1 et 2,5 milliards d’euros (estimation Erdyn). La robotique de services devrait quant à elle représenter 80% du marché global de la robotique d’ici 2025.

Les sociétés œuvrent toutes pour un objectif commun : améliorer le quotidien des personnes en situation de dépendance et favoriser le maintien à domicile, en proposant des services d’assistance, de surveillance des facteurs vitaux et environnementaux, de stimulation cognitive ou des solutions visant à rompre l’isolement de la personne.

Vous pourriez aussi aimer